Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

Surprise bleue à la Coupe Spalding MU15

Avec une deuxième participation consécutive à la grande finale de la Coupe Spalding MU15, Montréal-Métro espérait bien connaître un sort différent de celui de l’an dernier, lorsqu’ils se sont inclinés en prolongation fac aux Élites QMS. Si l’objectif était clair pour la troupe de Jean-Marc Schanzenbach, c’était des visiteurs de la Nouvelle-Écosse plutôt surprenants qui se dressaient devant leur but ultime. Le tout nous a donné droit à une finale digne d’un championnat de l’Est du Canada.

Les Néo-Écossais n’ont pas perdu de temps à montrer leurs couleurs dans la rencontre, présentant un puissant jeu au sol qui allait être dangereux tout au long de la rencontre. Or, sur une excellente séquence de l’attaque bleue, le refus de tomber du porteur Malcolm Bussey  (#27) est venu lui jouer de bien vilains tours lorsque la poursuite LFMM s’est imposée pour forcer le revirement.

Gonflés à bloc, Montréal-Métro ne pouvait pas laisser cette opportunité leur filer entre les mains. C’est Samuel Schanzenbach (#11 – Barons de St-Bruno) et Olivier Truchon (#87 – Diablos de La Prairie) qui se sont chargés de capitaliser sur la séquence, soulevant la foule conquise.

Roulant les dés à leur prochaine séquence, les représentants de la LFMM ont été arrêtés sur un 4e essai quelques instants plus tard, dans une possession freinée par une pénalité.

Très intenses depuis le début du tournoi, la Nouvelle-Écosse a surpris tout le monde suivant ce revirement. Ayant bien installé la menace de jeu au sol entre leur porteur Malcolm Bussey et pivot Connor Oake (#7), le versatile quart-arrière semblait parti pour la gloire sur une dérobade du quart. Brillant, le jeune Oake a profité de l’agressivité du front défensif adverse pour prendre le temps de s’installer à nouveau et lancer une bombe profondément en territoire adverse, où le receveur Keandre Jolimore (#80) s’était fait oublier. La manœuvre amenait les visiteurs à la porte des buts de la LFMM. Profitant d’un puissant jeu au sol, les bleus capitalisaient sur une course de Bussey et un converti de deux points attrapé par le gros receveur John Lilley (#5). Les visiteurs prenaient les devants 8-7.

Dans son élément, la troupe de Brian Wood était sur son ère d’allée. Interceptant l’attaque de Vibor Miocevic, la défensive néo-écossaise a rapidement repris possession du ballon, ce qui a donné droit à un autre chapitre du « Malcolm Bussey Show ». C’est que le jeune prodige a filé sur 71 verges pour le majeur, prenant en défaut la défensive adverse au complet qui n’était pas en mesure de gagner le corps à corps face à un porteur aussi puissant. Encore une fois, un converti de deux points (Retenez-le bien) a été inscrit lorsque Connor Oake a rejoint son versatile receveur Riley Comeau (#45).

Acculés dans leur zone, Montréal-Métro a été contrainte de concéder un touché de sureté à l’adversaire, retraitant au vestiaire avec une avance de 19-7. Au-delà d’une participation en finale historique, la Nouvelle-Écosse semblait bien déterminée à surprendre tout le monde pour le 20e anniversaire de la Coupe Spalding.

Au retour de la pause, la LFMM a voulu reprendre contrôle du match et s’est principalement ce qu’elle s’est avérée faire, quand le grand receveur Olivier Truchon a une fois de plus filé seul vers la zone des buts adverses. Montréal-Métro faisait fondre l’avance de ses rivaux.

Forçant un revirement en bloquant un botté de dégagement adverse, les hommes de Schanzenbach ont rapidement pris le contrôle de la rencontre quelques minutes plus tard sur une passe voilée au receveur Olivier Truchon. Sur ce jeu, qui était de plus en plus lourd pour la Nouvelle-Écosse, la LFMM revenait de l’arrière pour porter la marque à 21-19 en leur faveur.

Bien tenaces, les bleus se sont accroché à la poussée de leurs adversaire une fois de plus afin de répliquer rapidement. C’est le receveur John Lilley qui s’est une fois de plus distingué par sa combativité lorsqu’il a accepté plusieurs passes de Connor Oake pour le majeur. Incroyable mais vrai, la Nova Scotia frappait encore sur un touché suivi d’un converti de deux points.

Forcés d’accorder un touché de sureté quelques instants plus tard, l’écart entre les finaliste n’était que de quatre points avec moins de dix minutes à jouer à la rencontre.

Spécialiste d’exception, le retourneur William Tremblay  (#24- Grizzlis de Boucherville) a profité d’erreurs de couverture adverses afin de placer les siens en zone dangereuse pour la Nouvelle-Écosse. À la conquête du terrain, les joueurs civils ont frappé un grand coup lorsque le porteur Anthony Mouchaca (#98 – Grizzlis de Boucherville) a brisé la défensive néo-écossaise pour inscrire un touché drôlement important sur un 4e essai et les buts. Quelle combativité des deux équipes en toute fin de rencontre!

Avez-vous déjà entendu parler de Malcolm Bussey? Parions que les entraîneurs de Montréal-Métro ont dû apprendre son nom par cœur car, pour une énième fois, le #27 a ramené les siens au sommet de la rencontre, acceptant la passe de Connor Oake sur une passe piège où le porteur s’est faufilé sur 65 verges pour donner une avance fatale aux siens.

Avec trois minutes à jouer, la Nouvelle-Écosse revenait au sommet. Armés pour répliquer, Montréal-Métro était bien consciente de l’importance de sa prochaine possession.

Apportant des ajustements à leur couverture défensive, les hommes de Brian Wood ont frappé un grand coup en coupant une passe piège adverse pour ramener le ballon sur tout le terrain pour le touché. Cette interception retournée pour 6 points a été l’œuvre de Bryan McFarland (#13).

Combatifs, ce jeu n’aura cependant pas brisé les reins de la LFMM qui, jusqu’à la toute fin se sont accrochés à la médaille d’or. Inscrivant un touché à quelques secondes de la fin, un point d’écart séparait alors les deux équipes.

Or, devant le manque de temps, on a lentement senti la rencontre glisser hors de portée des favoris de la foule. C’est ainsi pour une deuxième année consécutive que la LFMM échappe une médaille d’or d’une façon crève-cœur.

Marquant l’histoire, la Nouvelle-Écosse s’empare du titre de champions de la Coupe Spalding 2016 MU15 avec une victoire de 39-38 sur la LFMM.

Félicitations à toutes les équipes de la Coupe Spalding 2016 MU15 pour un tournoi exceptionnel!

 

JOUEURS LES PLUS UTILES À LEUR ÉQUIPE

LFMM | Olivier Truchon (#87 – Diablos de La Prairie)

NOVA SCOTIA |Malcolm Bussey (#27)

 

Statistiques du match et entrevue de match

  • dsc_5717
  • dsc_5763
  • dsc_5774
  • dsc_5800
  • dsc_5906
  • dsc_5922
  • dsc_6252
  • dsc_6259
  • dsc_6309
dsc_5717dsc_5763dsc_5774dsc_5800dsc_5906dsc_5922dsc_6252dsc_6259dsc_6309

About the Author

By seb / Administrator on Juil 17, 2016