Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

La QBFL regagne son trône

Présentant les deux meilleures équipes du tournoi (Positions 1 & 2), la grande finale de la Coupe Spalding promettait un duel des plus excitants. En plus de réunir deux forces du tournoi, la présente prenait tout son sens considérant le fait que les équipes réunies avaient un historique bien garni, jouant pour la troisième année consécutive l’un contre l’autre.

Prêts pour cet affrontement ultime, les deux équipes cumulaient les motivations pour donner l’effort ultime dans cet rencontre. Du côté civil, l’idée de reprendre le titre perdu l’année précédente aux mains de la troupe d’Éric Marier était tout ce qu’il fallait pour pousser une quarantaine de joueurs dans la même direction. Chez Laval-Laurentides-Lanaudière, défendre leur bannière suite aux propos incendiaires mentionnés par le porteur Jérémy Dussault (#34 – Wildcats Laurentides-Lanaudière) après la demi-finale de son équipe s’avérait certainement plus facile.

Privés des services de leur porteur de ballon étoile Ian Ouellette (#6 – Aigles de l’Amitié), les représentants de la Rive-Nord ont rapidement fait douter la puissante unité défensive de la QBFL lorsque la dynamique offensive menée d’une main de maître par le jeune Ralph Najm (#10 – Loups Curé-Antoine-Labelle) a fait des flammèches tôt dans la rencontre.

Multipliant les frappes, c’est une longue passe à Charles Therrien (#10 – Maraudeurs du Collège Laval) qui a soulevé la foule partisane de la Rive-Nord pour placer LLL en position de force dans la rencontre. Quelques instants plus tard, c’est Éric Lachance (#11 – Scorpions d’Armand-Corbeil) qui portait l’avance des siens à 6-0 lorsque le receveur a accepté la passe de Najm sur neuf verges pour le majeur.

Ébranlés par les champions en titre, la QBFL a roulé les dés à quelques occasions sur sa première séquence, n’ayant pas peur d’y aller en 4e essai. Malgré une belle séquence de huit jeux pour 63 verges, un échappé profondément en territoire ennemi est venu briser les aspirations des hommes de Stéphane Nadon.

Il faut cependant dire que les médaillés d’or de 2015 n’ont pas été parfaits. Dès la reprise du ballon, une solide interception du #1 Jaden Stewart (Raiders de Chateauguay) a redonné confiance aux représentants du civil, sauvant du même coup la bévue connue quelques secondes plus tôt.

Travaillant d’arrache-pied contre un front défensif très actif, ils sont parvenus à capitaliser sur un placement suivant tout cette séquence, revenant du même coup de l’arrière.

Or, l’attaque aérienne dévastatrice de la Rive-Nord n’avait pas dit son dernier mot. Propulsée à nouveau par un quart-arrière qui voulait se faire pardonner sa dernière interception, ce sont plusieurs passes successives qui eurent l’effet de donner une clinique à la tertiaire QBFL lorsqu’en deux temps trois mouvements, LLL sont parvenus à frapper un grand coup sur un majeur de 34 verges de Najm à Gabriel Leblanc (#14 – Scorpions Armand-Corbeil).

Ébranlant à nouveau leurs opposants, la Rive-Nord en rajoutait en reprenant possession du ballon sur le botté lorsqu’une erreur de couverture sur le retour a laissé complètement libre le ballon ovale.

Est alors survenu le jeu de la rencontre, lorsque le cogneur Alexandre Dubois (#51 – Wildcats Laurentides-Lanaudière) s’est glissé sous une passe voilée pour couper la passe de Najm et ainsi décamper sur 81 verges pour le touché. Non seulement ce jeu ramenait les siens dans la rencontre, mais on a senti un vent raviver la foule d’un seul coup.

Forçant l’adversaire à dégager une séquence plus tard, l’attaque de la QBFL a certainement fait sourciller son escadron défensif en créant un autre revirement dans un moment où le momentum semblait vouloir revenir de leur côté.

Ce qui devait se produire ensuite arriva, lorsqu’en trois jeux simplement, une course d’une verge de Philippe Côté (#22 – Maraudeurs Collège Laval) propulsait les siens au sommet de cette rencontre avec une marque de 20-10.

Or, si on dit souvent que les champions se dressent dans les grandes occasions, c’est un caractère particulièrement combatif que nous ont présenté les hommes de Stéphane Nadon dans ce duel. En effet, accordant une fois de plus des points suite à un revirement, ce fût au tour du pivot Mathieu Boudreau (#16 – Wildcats Laurentides-Lanaudière) d’en mettre plein la vue aux spectateurs en connectant avec son coéquipier Alexis Forest (#84 – Wildcats Laurentides-Lanaudière) pour couper à une possession l’écart entre les rivaux.

Le feu dans les yeux, c’est une explosion des Élites de la QBFL à laquelle nous avons eu droit en deuxième demie. Dès leur retour au jeu, une séquence de douze jeux pour 55 verges leur donnait une première avance dans la rencontre. Capitalisant à deux reprises durant le 3e engagement, c’est le porteur Dwante Morgan (#31 – Raiders de Chateauguay) qui a frappé un véritable coup de circuit pour une deuxième fois du quart lorsque le versatile porteur a filé sur 55 verges pour le touché sur une passe du quart Mathieu Boudreau.

Démoralisés, la Rive-Nord n’a jamais été en mesure d’arrêter leurs aspirants qui, de possession en possession, semblaient de plus en plus rapides. Forçant l’adversaire à une multitude d’erreurs (trois revirements sur leurs cinq possessions de la deuxième demie), le rideau de fer de la QBFL a certainement joué un grand rôle dans la victoire des siens, réussissant à arrêter une offensive encadrée par des instructeurs de renom qui a impressionné tout au long du tournoi.

C’est ainsi par la marque de 34-20 que les Élites de la QBFL reprennent leur titre de champions de la Coupe Spalding 2016 aux mains de Laval-Laurentides-Lanaudière.

Félicitations à toutes les équipes pour un tournoi 2016 extraordinaire qui nous a donné droit à beaucoup de bons moments en plus de nous présenter un incroyable calibre de football!

Statistiques du match

  • d3s_6663
  • d3s_6714
  • dsc_7363
  • dsc_7411
  • dsc_7459
d3s_6663d3s_6714dsc_7363dsc_7411dsc_7459

About the Author

By seb / Administrator on Juil 18, 2016