Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

#10 MU15 — EMS 21 vs Montréal-Métro 23

Détails

Date Temps Compétition Saison
10 juillet, 2017 20:30 20:30 Coupe Spalding U15 2017

Récapitulatif

Pour la demi-finale MU15, quoi de mieux qu’un affrontement entre les représentants scolaires du Grand Montréal et ceux du réseau civil québécois? La dernière rencontre du lundi soir mettait ainsi en vedette ces deux équipes qui donnerait tout pour accéder à la plus haute marche du podium cette année.  


Après avoir connu une première journée des plus dominantes vendredi dernier, les deux formations espéraient gros pour la suite du tournoi, eux qui ont dominé leurs adversaires respectifs par un pointage combiné de 89-15 lors de leur première joute.

Si l’enjeu était grand pour les deux équipes, Montréal-Métro disposait clairement d’une pression supplémentaire après avoir joué en finale l’année dernière, dans une rencontre qui s’était décidée par un seul point.

Du côté d’EMS, la surprenante formation du Grand Montréal espérait bien créer la surprise en se hissant au sommet pour une première fois depuis quelques années.

Désireux d’imposer le tempo tôt dans la rencontre, c’est le versatile Justin Duquette (#2 – La Prairie) qui a donné le ton en réalisant un solide plaqué sur un botté de dégagement des siens. La séquence, en plus d’ébranler physiquement EMS, confinait l’adversaire profondément dans sa zone.

Ce n’est néanmoins pas ce qui est venu intimider la troupe de Vincent DiStefano, qui en a profité pour frapper la tertiaire adverse en plein cœur sur une superbe connexion entre Charles Foisy (#18 – Durocher) et le receveur Kenzy Paul (#88 – Charles-Lemoyne). Si le reste de la séquence s’est avérée moins convaincante, la défensive a fait tout ce dont il fallait pour limiter le monstre offensif adverse, qui commençait à manquer de patience.

Voulant forcer le jeu pour créer un éclat qui allait finalement leur donner l’élan souhaité, c’est un cafouillage dans leur propre zone qui est venu placer EMS en position de force vers la fin du 2e quart, lorsque la défensive a profité d’un manque de synchronisme de la part de Montréal-Métro. La séquence mettait la table pour un touché de Yann-Ulrich Longa (#32), témoignant du coup du caractère surprenant de la formation d’EMS. Les jaunes surprenaient ainsi les favoris.

Si l’attaque avait fait ce qu’il fallait, que dire de l’unité défensive d’EMS, qui était prête à prendre le relais pour limiter un adversaire toujours plus désireux d’obtenir du succès. C’est d’ailleurs grâce à une pression soutenue qu’EMS a pu refouler l’adversaire en 2e et long lorsque le solide secondeur Edwin Wilson Tara Kolenge (#48 – Dalbé-Viau) a mis la main sur le pivot blanc et bleu. Tout cela pour finalement voir Mathis Lefort (#64 – Ste-Anne) intercepter Louis-Felix Leblanc (#11 – La Prairie) en situation de 4e et des kilomètres. Retournant l’interception sur 60 verges, et donnant une autre position de choix à la troupe scolaire.

Incapables de franchir la zone des buts en situation de 4e essai, les représentants du civil reprenaient ainsi le ballon à quelques minutes de la mi-temps. Incapables d’imposer leur présence, la troupe d’Eric St-Hilaire a semblée bien distraite lorsqu’elle a tenté une bombe en 4e essais à sa propre ligne de 11.  Ce jeu présentait une occasion en or pour EMS, eux qui n’ont pas perdu de temps à faire payer cette décision à leur adversaire. C’est ainsi sur une passe de 11 verges que Foisy pu rejoindre Kenzy Paul pour le majeur, renvoyant tout le monde au vestiaire avec un pointage de 13-0 en faveur d’EMS.

Dès la reprise des hostilités, ce sont des favoris en pleine forme qui ont signalé leur présence. Récupérant un botté court adverse, l’attaque d’Eric St-Hilaire revenait dans la rencontre sur une passe de 19 verges de Leblanc à Andrei Delinois (#4 – St-Bruno) pour le majeur. 6 points séparaient alors les deux formations.

Jouant le positionnement sur le terrain, c’est une fois de plus en raison d’un cafouillage qu’EMS pu profiter d’une position de choix sur le terrain lorsqu’un excellent botté de Tyrese Buissereth (#81 – Sun Youth) fût repris suite à ce que le retourneur ait jonglé avec la balle. Équipe Métro Scolaire reprenait au 18 adverse.

Si Montréal-Métro espérait pouvoir souffler un peu après avoir donné toutes les chances possibles à son adversaire, leur souhait fût exaucé quelques jeux plus tard quand un attrapé miraculeux de Kenzy Paul s’est transformé en échappé qui changeait le momentum au même rythme que la possession.

Cette séquence s’est avérée très (trop) déterminante dans l’issue de la rencontre, puisque les représentants du civil en ont profité pour passer leur message. C’est ainsi sur une convaincante frappe que le pivot Louis-Félix Leblanc a multiplié les passes rapides à ses receveurs préférés pour rapidement cogner à la porte des buts adverses. En deux temps, trois mouvements, la LFMM prenait une première avance dans la rencontre lorsque Leblanc franchit lui-même la zone des buts adverse.

Déterminé à effacer sa bévue d’il y a quelques minutes, c’est le talentueux Kenzy Paul qui a accepté le botté de reprise. Motivé et gonflé à bloc, le jeune receveur a décidé d’activer le mode turbo après quelques instants, éclipsant tout le monde pour un majeur destructeur. Alors que ce touché portait la marque à 19-14 pour les jaunes, la formation scolaire pu profiter d’une erreur de la part de la LFMM, alors qu’il manquait 3 joueurs sur le terrain pour jouer le converti. Bien alertes, les joueurs en ont profité pour tenter le grand coup avec une tentative pour 2 points, décision qui s’est avérée payante.

Jouant d’audace, les jaunes ont même tenté un botté court lors de la remise en jeu. Même s’ils ont bien failli gagner leur pari, cette décision redonnait le ballon à la LFMM en bonne position.

Agressif, le jeune Leblanc a profité de l’opportunité de choix pour frapper les zones profondes après avoir brillamment appâté la défensive adverse. Sur le jeu, c’est le receveur Joey Allen (#80 – Western Patriots) qui a accepté la passe du pivot des Diablos pour finalement décamper sur 52 verges. Croyez-le ou non, ce jeu ramenait les deux équipes à la case départ avec quelques minutes à jouer. Pas mal pour un match de demi-finale, non?

Si les deux formations ont par la suite joué du football serré pour ne pas laisser l’opportunité d’aller en finale leur filer entre les doigts, ce sont sur les dernières secondes de la partie que les points décisifs furent marqués. Les défensives gagnent des championnats? Et bien elles gagnent aussi les demi-finales.

Acculant EMS au pied du mur dans leur propre zone, c’est un front défensif des plus enragés qui a scellé l’issue de la rencontre lorsque Joel Pinsonneault (#30 – La Prairie) est venu rabattre Charles Foisy pour procurer un touché de sureté décisif à son équipe.

Malgré une fin bien serrée, où EMS aurait pu créer à nouveau la surprise, c’est une équipe résiliente et motivée qui a tenu le fort du côté de la LFMM.

C’est ainsi par la marque de 23-21 que les représentants de Montréal-Métro participeront pour une troisième fois d’affilée à la finale MU15 qui se jouera samedi prochain.

EMS > Kenzy Paul (#88 – Charles-Lemoyne) LEFMM > Joey Pinsonneault (#30 – La Prairie)

Résultats

Équipe1234TRésultat
EMS MU150130821Défaite
Montréal-Métro MU150071623Victoire

About the Author

By seb / Administrator on Juil 10, 2017