Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

MU17 | Montréal-Métro calme les ardeurs de la Montérégie

Pour la finale de la division 2, c’est à une rencontre entre deux équipes avec d’étroites relations territoriales à laquelle nous avions droit. Tout d’abord, la nouvelle formation scolaire de la Montérégie espérait poursuivre sur sa lancée, tandis que les représentants du civil (dont plusieurs en provenance de la Rive-Sud de Montréal) voulaient montrer que leur première défaite n’aurait jamais dû arriver. La table était mise pour un duel endiablé.


Si le tournoi de la Coupe Spalding nous présentait de belles surprises à chaque année, il faut dire que ces deux formations se sont distinguées dans ce tournoi. À leur première édition de part et d’autre, les deux équipes ont littéralement chauffé les finalistes de 2016 à leur duel initial, ce qui était de bonne augure pour la suite des choses.

Ayant fait ses preuves en 2017, la défensive de Maxime Soutière-Kucharski a une fois de plus montré qu’elle faisait partie de l’élite de la Coupe Spalding en début de rencontre. En fait, les rouges ont été très opportunistes sur une mauvaise remise ennemie puisque le secondeur Alexandre Blanchette (#35 – St-Joseph) a filé comme un missile à tête chercheuse pour reprendre le ballon qui refusait les avances de Jérémie Zadra (#15 – St-Bruno).

Malgré ce brillant effort, la Montérégie ne fût pas en mesure de capitaliser sur la séquence puisqu’un échappé vint redonner une autre possession offensive à la troupe de Jason Curotte. Suivant leur faux-départ, l’heure était maintenant au coup de circuit. C’est le quart Jérémie Zadra qui a mis toute la gomme pour rejoindre l’excellent Tristan Rinaldis (#12 – Boucherville) qui filait à vive allure en plein cœur du terrain. Acceptant la passe de son coéquipier, c’est sur 78 verges que le jeune receveur pu inscrire les premiers points de son équipe.

N’ayant pas appris de leur précédente erreur, c’est un autre ballon échappé qui attendait l’attaque des rouges à leur retour sur le terrain. Néanmoins, c’est une défensive bien en vie, propulsée par d’imposants joueurs en Benjamin Bellefroid (#55 – Jean-Jacques-Bertrand) et Guillaume Terroux (#96 – Magdeleine), qui a tenu le fort. Tout le monde a cependant droit à l’erreur.

Motivés à frapper fort une fois de plus, les athlètes de la LFMM ont profité de l’agilité de leur pivot pour venir cogner à la porte des buts adverse. C’est d’ailleurs une fois de plus le #12 de la LFMM, Tristan Rinaldis, qui fracassait la zone rouge. Le civil prenait ainsi une avance de 2 possessions.

Agressifs depuis le début du tournoi, la LFMM a joué à la roulette russe dès la reprise des hostilités, tentant un botté court. Mauvaise décision ou mauvaise exécution, le résultat final était le même, la Montérégie reprenait en excellente position. Motivés par cette manœuvre, le quart Zachary Michaud (#15 – JH Leclerc) a démontré sa versatilité en multipliant les courses positives. Une pénalité adverse est même venue leur conférer un 1er essai et les buts à quelques centimètres de la zone adverse, position qu’ils ne furent pas en mesure d’exploiter puisque le solide front défensif de Montréal-Métro a tout fait pour gâcher leurs plans. Mention spéciale à Jérémy Mercier (#44 – Victoriaville) qui a causé beaucoup de problèmes aux rouges.

Cette belle séquence ne faisait cependant que mettre la table pour ce qui allait arriver par la suite, alors que Michaud a profité de ses armes terrestres et aériennes pour voir Christophe-Indy Parent (#20 – JH Leclerc) marquer dès leur prochaine possession. La Montérégie était de retour.

Il s’en est toutefois fallu de peu pour que le civil reprenne sa pleine avance à quelques secondes de la mi-temps, lorsque le quart Zadra a une fois de plus échappé à la couverture défensive pour effectuer une dangereuse course qui s’arrêtait à quelques pouces de la zone montérégienne. Heureusement pour les rouges, le sablier était à sec. Le pointage à la mi-temps était alors de 14-7 pour la LFMM.

Dès la reprise, la Montérégie a voulu frapper rapidement. Réalisant un excellent botté court, une pénalité a cassé l’élan de l’équipe de Sébastien Archambault, annulant ainsi un jeu qui aurait été très payant considérant l’allure du match.

Malgré tout, la défensive s’est une fois de plus fièrement dressée lorsque la LFMM a voulu essayer la bombe du côté fort. Sur le jeu, Jérémy Denniel (#4 – St-Joseph) a montré à quel point il était intelligent, coupant le tracé de son receveur pour attendre patiemment le précieux. Prenant ses jambes à son coup, le joueur a filé sur 56 verges pour le touché. Il n’y avait pas une minute de jouée encore que nous étions déjà de retour à la case départ. Même que les rouges ont pris les devants pour la première fois dans la rencontre lorsqu’un botté de Gabriel Cyr-Dandurant a filé dans la zone des buts pour un simple.

En renfort à son coéquipier qui est tombé au combat, c’est Rinaldis qui était maintenant aux commandes de l’attaque. L’athlète de Boucherville n’a pas perdu de temps afin de continuer sur ce qu’il avait fait en début de rencontre. En effet, le pivot s’est avéré être un véritable calvaire pour la défensive adverse, lui qui s’est distingué tant pas la passe qu’au sol.

Sur le dernier jeu du 3e quart, c’est une passe de 27 verges à l’excellent Tiemoki Sanogo (#10 – La Prairie) qui propulsait la LFMM au sommet une fois de plus. Malgré un converti de 2 points raté, la troupe du civil se reprenait quelques jeux plus tard, suite à un ballon échappé profondément en zone de la Montérégie. Les roues du chariot montérégien étaient en train de tomber.

Profitant une fois de plus de ses receveurs, Rinaldis envoya immédiatement une frappe de 32 verges à David Bagnato (#11 – La Prairie) pour donner une avance de deux possessions aux siens.

S’en était fait de la Montérégie, qui n’était plus en mesure de contenir les efforts ennemis.

C’est ainsi par la marque de 29-15 que la LFMM signe sa deuxième victoire consécutive, remportant du coup le championnat de division 2 du tournoi. Félicitations à tous les joueurs et entraîneurs pour un superbe tournoi 2017.

JOUEURS PAR EXCELLENCE DE LA RENCONTRE

Montérégie > #4 Jérémy Denniel (St-Joseph)
Montréal-Métro > #12 Tristan Rinaldis (Boucherville)

About the Author

By footballquebec / Administrator on Juil 16, 2017