Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

[MU17] La QBFL dompte Montréal-Métro

On doit l’admettre, les duels entre les équipes civiles donnent toujours droit à un bon spectacle. Unis au fil des dernières années, la division des ligues en deux circuits distincts ajoute désormais un enjeu supplémentaire qui teinte définitivement ces rencontres.

Favoris comme à chaque année, l’équipe de Stéphane Nadon a du prendre au sérieux l’adversaire dès les premiers instants du match. C’est que l’imposant jeu au sol de la LFMM a rapidement brassé le front défensif de la QBFL, réalisant des percées en puissance en plein cœur de la défensive. Très prometteuse pour la suite des choses, cette séquence s’est terminée par un simple suivant un botté de placement manqué. Montréal-Métro frappait en premier.

Avec pratiquement aucun arrêt de jeu et plus de 6 minutes envolées du tableau indicateur, on pouvait dire que la rencontre se déroulait à un rythme d’enfer.

Reprenant à leur 35, la QBFL a dû travailler très fort pour atteindre la zone des buts pourpre. Deux jeux ont drastiquement changé l’allure de cette séquence. Tout d’abord une passe de 16 verges du versatile quart arrière Eloa Latendresse-Régimbald (#5 – Sun Youth) à l’agile Jacob Mattie (#18 – Wildcats de Laurentides-Lanaudière). Puis une autre passe hors l’aile de 26 verges au porteur Michael Philipps (#34 – Chateauguay Raiders) qui a habilement coupé le coin pour fracasser la ligne interdite. QBFL revenait au sommet.

Pour voir toutes les photos du match, visitez le site de James Hajjar ici.

Avec un superbe effort défensif, Montréal-Métro fût en mesure de contraindre l’adversaire profondément dans sa zone. Propulsés par un Thomas Pilon (#12 – Grizzlis de Boucherville) en grande forme, deux points s’ajoutaient à la LFMM quand les champions n’eurent d’autre choix que de concéder un touché de sûreté.

Match physique, rapide et intense, les deux formations ont tout fait pour limiter l’ennemi, sachant très bien que la prochaine équipe à s’inscrire au tableau indicateur pourrait drastiquement changer la suite des choses.

Jouant au chat et à la souris, c’est finalement une bévue de la LFMM qui a ouvert une porte béante à l’attaque d’Eloa Latendresse-Régimbald. Suivant un dangereux échappé, c’est Boris Henri (#26 – Lasalle Warriors) qui fût en mesure de placer les siens en position de force. Trop beau pour être vrai, l’imposant porteur Jordon Benjamin (#20 – Lasalle Warriors) s’y prenait à trois fois pour défoncer le rideau défensif. La QBFL ajoutait à son avance.

Et on sentait le monstre commencer à se réveiller… Ce qu’ils ont fait dès leur prochaine séquence, traversant le terrain au complet une fois de plus grâce à Jacob Mattie. Bien que l’athlétique receveur fût plaqué à la ligue de 1, c’est le puissant jeu au sol de la QBFL qui faisait des siennes à nouveau. 21-3.

Accordant un autre touché de sûreté quelques instants plus tard, la QBFL était à un autre majeur de clore la guerre civile, par la marque de 28-5.

Championne en titre du tournoi, la troupe de Stéphane Nadon jouera en grande finale pour espérer gagner un 6e championnat en 9 ans… Incroyable n’est-ce pas? Cette année, ils affronteront le gagnant du match entre les Prédateurs de Laval-Laurentides-Lanaudière et les Élites de Québec-Mauricie-Saguenay dimanche dès 19h. Bon match!

Ne manquez rien de l’action de la Coupe Spalding avec les rencontres diffusées en direct durant tout le tournoi.

About the Author

By seb / Administrator, bbp_keymaster on Juil 12, 2018

Aller à la barre d’outils