Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

[MU15] Le 613 met la Montérégie échec et mat

Relégués à la demi-finale B suite à une défaite en ouverture de tournoi, ni la Montérégie ni la NCAFA n’avait droit à l’erreur alors qu’un autre faux pas terminerait le tournoi d’une des formations.

Difficile de dire si le stress du tournoi était encore un facteur majeur à ce stade, mais il reste néanmoins que la NCAFA n’a pas été impressionnante sur ses premières séquences. Portés par une défensive qui a limité la Montérégie tôt en soirée, l’offensive a cafouillé trois fois de suite à ses trois premières possessions, subissant échappés et interception coup sur coup.

Les Gladiateurs ne pouvaient pas laisser passer une si belle occasion. Sur l’un des revirements, le rapide quart-arrière Noah Gravel (#13 – Dynamiques de Charles-Lemoyne) a mis la table pour que l’imposant porteur Steve Pierre Bolo Mboumoua (#90 – Béliers de la Polyvalente Montignac) marque les premiers points de la journée.

Pour voir toutes les photos du match, visitez le site de James Hajjar ici.

Bon début! Le seul hic, c’est que ce touché a marqué le début d’une longue panne sèche qui a relégué la Montérégie aux rangs de spectateurs dans la rencontre.

Quelques jeux suivant le premier majeur des rouges, c’est sur une course de 35 verges que le versatile porteur Ontarien Charles Asselin (#33 – Orleans Bengals) a éclipsé la défensive adverse pour donner l’avance aux siens. 7-6 après converti.

Opportunistes à leur tour, c’est sur un cafouillage des unités spéciales de la NCAFA qu’Asselin vint briser les reins de la Montérégie. À la mi-temps, c’était 13-6 pour l’Ontario, un pointage qui allait marquer l’allure du reste de la rencontre.

Si le match était serré, on a bien senti les équipes jouer sur les talons à leur retour. S’étudiant de part et d’autre de séquence en séquence, les deux formations semblaient ne pas vouloir faire la petite erreur qui allait changer l’allure de la rencontre.

Cette approche aura clairement nuit aux Gladiateurs, eux qui n’ont jamais pu se remettre de leur panne sèche qui sévissait depuis leur 4e séquence. Limités par une boîte ontarienne surchargée, il n’y avait simplement plus de place pour Noah Gravel qui avait été très important pour son équipe depuis le début du tournoi.

En fin de rencontre, la NCAFA réussit même à ajouter à son avance pour sceller le sort du 450, par la marque de 20 à 7. Ottawa jouera ainsi pour la 5e place contre les Prédateurs de Laval-Laurentides-Lanaudière samedi prochain à 13h.

Ne manquez rien de l’action de la Coupe Spalding avec les rencontres diffusées en direct durant tout le tournoi.

 

About the Author

By seb / Administrator, bbp_keymaster on Juil 10, 2018

Aller à la barre d’outils