Des Questions? Appelez-nous: 514-252-3059

Les erreurs coulent l’Outaouais

FinMatch_RS-OUT

Dans un duel des plus défensifs, l’Outaouais affrontait la Nouvelle-Écosse au fil d’une rencontre qui se voyait être l’ultime chance de rédemption pour les deux équipes. Si on dit souvent que les défensives gagnent des championnats, on peut certainement dire que les défensives ont répondues à cette rencontre malgré l’absence de finale de championnat.

Poussés par une brillante victoire de leurs plus jeunes collègues hier dans la catégorie MU15, nous aurions pu penser voir une Nouvelle-Écosse le couteau entre les dents dès le début de la rencontre. Malheureusement, ce fût tout le contraire.

Dès le botté initial, une bévue des visiteurs de la Nouvelle-Écosse a permis aux joueurs de SelOut de s’inscrire très tôt dans la rencontre, lorsqu’un retour de botté échappé a permis à Guillauem Trifiro (#32 – ) de marquer le premier majeur.

Si ce jeu donnait le ton à la rencontre, il ne s’est pas concrétisé par des séquences bien victorieuses des équipes par la suite. En fait, c’est une succession d’erreurs stimulées par des défensives bien actives qui ont multiplié les revirements de toute sorte, que ce soit des 4e essais non-convertis, des ballons échappés ou encore des passes interceptées.

En fait, nous avons dû attendre aux dernières secondes de la mi-temps pour voir la Nouvelle-Écosse revenir dans la rencontre, sur une course en puissance du jeune porteur Jayden Simmonds (#33).

Les deux équipes retraitant au vestiaire au nez-à-nez, c’est un total de huit revirements que nous a donné le premier engagement.

Pensant très bien que les deux équipes allaient jouer un style de jeu plus conservateur au retour de la pause, c’est plutôt une autre succession de revirements qui a marqué la rencontre.

En fait, sept des huit premières séquences de la 2e demie se sont terminées en revirements. Le tout donnant raison à l’adage selon lequel les défensives gagnent les championnats.

C’est même un revirement qui s’est avéré faire la différence dans la rencontre, lorsque la passe du pivot Bahati Malira (#4 – Vikings de l’École Secondaire de l’Île) s’est retrouvée à portée du rapide demi-défensif Lorne Maclean (#37) qui s’est empressé de le ramener jusqu’en terre promise.

Ce touché s’est avéré des plus imports puisqu’il a marqué les derniers points inscrits dans la rencontre.

Soulignons l’effort des défenseurs Outaouais Frédérick Guay (#50 – Phénix Nicolas-Gatineau) et Nicholas McConnell (#54) qui ont fait sentir leur présence tout au long de la rencontre.

Du côté de la Nouvelle-Écosse, le joueur de ligne défensive Ryan Hudson (#92) a été un diable de tous les instants pour la ligne adverse, étant sur de très nombreux plaqués.

JOUEURS LES PLUS UTILES À LEUR ÉQUIPE

Nova Scotia | Lorne MacLean (#37 – DB)

SelOut |Frédérick Guay (#50 – Phénix Nicolas-Gatineau)

 

Statistiques du match et entrevue de match

  • dsc_6516
  • dsc_6454
  • dsc_6379
  • dsc_6342
  • d3s_6554
dsc_6516dsc_6454dsc_6379dsc_6342d3s_6554

About the Author

By mpiette / Administrator on Juil 17, 2016